© iStock

Réduisez votre risque de reflux gastrique avec ces simples conseils d’alimentation

Tout le monde souffre de brûlures d’estomac de temps en temps. Après un repas copieux ou une consommation excessive d’alcool, notamment. Mais pour certains, cela peut devenir un problème chronique. Certains aliments peuvent déclencher ce trouble, mais d’autres aident à prévenir les symptômes.

Toute personne souffrant de reflux chronique (en termes médicaux, reflux gastro-oesophagien) a sûrement déjà remarqué que certains aliments ou boissons provoquent une désagréable sensation de brûlure. L’alimentation agit sur le reflux acide par différents mécanismes, mais aucun régime unique ne peut traiter l’ensemble des symptômes et les aliments déclencheurs varient souvent selon les personnes. Cependant, il existe des aliments connus pour leur effet bénéfique sur de nombreuses personnes. Nous les énumérons ci-dessous.

Légumes et co

Les légumes sont généralement une bonne option pour ceux qui souhaitent lutter contre le reflux. Ils sont pauvres en graisses et en sucres et contribuent ainsi à réduire l’acidité de l’estomac. L’endive, la roquette, la chicorée, les haricots verts, le brocoli, l’asperge, le chou-fleur, les légumes à feuilles et le concombre peuvent tous être mis au menu sans problème. À l’inverse, les oignons, les tomates et leurs dérivés comme les sauces tomate et les fruits acides comme les agrumes ne sont pas une bonne idée. Ils peuvent en effet stimuler les brûlures d’estomac.

Pour lutter contre le reflux, une autre tendance a fait son apparition : consommer davantage de flocons d’avoine ou des dérivés au petit-déjeuner. L’avantage de ce produit complet? Sa teneur élevée en fibres. Les flocons d’avoine peuvent en effet absorber l’acide présent dans l’estomac. Cela fonctionne également pour d’autres produits à base de farine complète riches en fibres, comme le riz complet et le pain complet.

Herbes et co

De nombreuses plantes ont également été étudiées pour leurs effets sur les problèmes de reflux. Certaines semblent être particulièrement efficaces contre les brûlures d’estomac. La mélisse en est un bon exemple. Cette plante réduit la production d’acide gastrique et peut facilement être bue sous forme de tisane. La réglisse aussi fonctionne, mais d’une manière légèrement différente. Elle favorise la production de mucus dans la paroi de l’estomac et le protège ainsi des sucs gastriques acides. Le curcuma, quant à lui, est connu pour être un puissant antioxydant qui agit également contre le reflux.

Véritablement polyvalent, le gingembre a un large éventail d’effets bénéfiques. Non seulement il est efficace contre des troubles tels que les nausées et agit comme un antibiotique naturel en cas d’infections, mais grâce à ses propriétés anti-inflammatoires, cette racine peut soulager les brûlures d’estomac ainsi que d’autres troubles gastro-intestinaux. Le gingembre peut être préparé de nombreuses façons, par exemple râpé, coupé en dés et ajouté au thé, à la soupe, aux smoothies ou aux ragoûts.

Par contre, évitez la menthe et la menthe poivrée, qui agissent comme des déclencheurs de reflux. Les substances actives de la menthe détendent le sphincter oesophagien, une sorte de valve située au niveau du passage entre l’oesophage et l’estomac, le rendant moins étanche. L’acide gastrique peut alors passer au travers et se diriger vers l’oesophage.

Curcuma
Curcuma© GettyImage

Viande et graisse

Le poulet, la dinde et les autres viandes maigres sont pauvres en graisses et réduisent donc les symptômes du reflux acide. Il en va de même pour les fruits de mer. À l’inverse, les aliments gras ou frits peuvent entraîner un relâchement du sphincter oesophagien inférieur, ce qui permet à une plus grande quantité d’acide gastrique de pénétrer dans l’oesophage. De plus, la graisse ralentit la vidange de l’estomac. En réduisant votre consommation totale de graisses pendant les repas, vous aurez donc moins de problèmes de reflux.

Mâcher

Engloutir son repas n’est généralement pas une bonne idée, mais certainement pas pour ceux qui sont sensibles au reflux. La mastication est cruciale car cette décomposition mécanique des aliments est essentielle pour favoriser une digestion douce et sans douleur.

Voici comment cela fonctionne : en mâchant beaucoup vos aliments, vous augmentez la surface des particules alimentaires afin que l’acide et la pepsine présents dans l’estomac puissent mieux faire leur travail de digestion. Des aliments mieux digérés entraînent moins de brûlures d’estomac. En outre, la salive, qui est libérée pendant la mastication, contient également de nombreuses substances qui renforcent la protection de la barrière oesophagienne.

Contenu partenaire