© iStock

Les travailleurs ont (souvent) préféré le vélo aux transports en commun

Le vélo serait le grand gagnant de la pandémie de covid. Mais la baisse de l’utilisation de l’automobile est près de six fois moins forte que celle des transports en commun.

Alors que l’utilisation des transports publics a baissé de 40% durant l’année 2020, celle du vélo a augmenté de plus de 7% auprès des travailleurs. C’est qui ressort des derniers chiffres du Baromètre Partena Professional (entrepreneuriat et gestion du personnel). Selon cette étude, le confinement a engendré une diminution du montant total des coûts de transport des travailleurs de 15% par rapport à 2019, voyant l’utilisation de tous les moyens de transports fortement baisser, sauf celle du vélo. Et en particulier celle des vélos électriques.

Confinés des villes et des campagnes

Selon Partena, la baisse de l’utilisation de la voiture (-7%) est près de six fois moins forte que celle des transports en communs (-40%). La société de gestion du personnel explique que cela peut s’expliquer par les différences de confinement entre les confinés des villes et les confinés des campagnes : « alors que les usagers des villes peuvent se permettre d’adopter le vélo, les usagers des campagnes n’ont souvent pas le choix que de recourir à leur voiture pour se déplacer ».

L’assureur oui, l’infirmier non !

Tous les secteurs ne sont pas soumis aux même contraintes. Les secteurs financiers et de l’assurance ont « profité » du télétravail quand les secteurs de la production ou des soins de santé, essentiels en temps de pandémie, n’ont pas eu d’autres choix que de se rendre au travail. Les frais de déplacements ont sensiblement augmenté pour ces secteurs.

Conclusion ? « Bien que le vélo représente l’avenir dans les grandes villes, les entreprises devront continuer à offrir d’autres services à leurs employés habitant en périphérie. » Ou autrement expliqué : « alors que les usagers des villes peuvent se permettre d’adopter le vélo, les usagers des campagnes n’ont souvent pas le choix que de recourir à leur voiture pour se déplacer. » Sans oublier les différences selon les secteurs d’activité.

Contenu partenaire